Présentation du projet TRANSSCRIPT aux Archives nationales

©L’empereur Charles IV concède au duc ascanien de Wittenberg la principauté de Lüneburg. Ratsbücherei Lüneburg, Altbestand, Ms. Jurid 1, fol. 4v (Stähli, Handschriften d. Ratsbücherei Lg., III, S. 120 f. (Licence Wikimedia Commons)

Le 25 octobre 2018 à 18 heures aura lieu aux Archives nationales la présentation de la base de données TRANSSCRIPT ainsi que la conférence du soir des 20es Journées lotharingiennes par Ellen Widder, professeure d’histoire médiévale de l’Eberhard-Karls-Universität Tübingen ayant pour sujet « Netzwerk statt Büro. Neue Perspektiven der landesherrlichen Kanzlei ». Ces deux événements s’inscrivent dans le cadre des 20es Journées lotharingiennes, colloque de clôture du projet TRANSSCRIPT organisé par l’Université du Luxembourg et l’Université de Namur.

TRANSSCRIPT est un projet de recherche international réunissant des équipes de l’Université du Luxembourg et de l’Université de Lorraine, cofinancé par l’Agence Nationale de la Recherche en France et le Fonds National de la Recherche au Luxembourg.

Il a pour objet l’étude des pratiques de l’écrit aux derniers siècles du Moyen Âge dans le contexte géopolitique des principautés territoriales de l’ancien espace lotharingien (à la frontière entre le royaume de France et l’Empire) et dans le contexte culturel du premier développement de l’écrit administratif et du passage progressif du latin aux langues vernaculaires. Le duché de Lorraine et le comté de Luxembourg sont au cœur de ce projet.

L’édition en ligne des actes princiers lorrains et luxembourgeois du milieu du XIIIe au milieu du XIVe siècle, réalisée grâce à la base de données TRANSSCRIPT, sera présentée aux ANLux le 25 octobre 2018. Une partie des actes mis en ligne provient des fonds anciens des ANLux. À cette occasion, les ANLux mettront également en ligne dans leur moteur de recherche le Cartulaire Liber feudorum, dit Cartulaire en parchemin, écrit à partir de 1309. Il s’agit du Livre des fiefs du comté de Luxembourg entre les XIIe et XIVe siècles, contenant une liste de 108 vassaux des comtes de Luxembourg et auquel fut associé également un « Urbar » ou censier, à savoir une liste de revenus du comté établie au cours d’une période d’une vingtaine d’années à partir de 1306.

Plus d’informations au sujet des 20es Journées lotharingiennes, qui se tiendront du 24 au 26 octobre à l’Université du Luxembourg (Campus Belval), sont disponibles ici.

Dernière mise à jour