Missions

© F. Maltese

Nous avons comme mission :

  • de collecter, de réunir, de conserver, de classer, d'inventorier, d'étudier et de communiquer des documents d'intérêt historique, scientifique, économique, sociétal et culturel national ;
  • de conseiller les producteurs ou détenteurs d'archives, publiques ou privées, sur le classement, l'inventorisation et la conservation de leurs archives ;
  • d'assurer l'encadrement et d'élaborer des recommandations sur la manière d'organiser, de gérer, de conserver les archives publiques et de les verser aux Archives nationales ;
  • d'accepter des archives privées par don, legs ou dépôt en vue de leur intégration ou de leur mise en dépôt aux Archives nationales et d'acquérir au profit de l’Etat des archives privées d’intérêt historique, scientifique, économique, sociétal ou culturel ;
  • d'assurer la protection et la préservation des archives publiques et des archives privées classées conformément à la loi du 17 août 2018 relative à l'archivage ;
  • d'organiser des expositions temporaires, des colloques, des conférences ainsi que des activités pédagogiques qui sont en rapport avec nos activités dans le but de valoriser le patrimoine archivistique national et de sensibiliser le public à l'importance de la conservation de ce patrimoine ;
  • de sensibiliser les institutions, administrations et services publics aux techniques de l'archivage et à la conservation des documents d'intérêt historique, scientifique, économique, sociétal et culturel national ;
  • de contribuer au développement de l'archivistique au niveau national et au niveau international.
Les Archives nationales ont également la mission d’entreprendre des activités de recherche. Elles peuvent ainsi
  • rechercher la collaboration d'instituts similaires au niveau international et collaborer à des projets internationaux ;
  • faire appel à des experts et chercheurs ;
  • entreprendre des activités de recherche, en relation avec leurs missions et leurs collections. Elles peuvent à cette fin collaborer avec des partenaires du secteur public ou du secteur privé ;
  • publier des ouvrages scientifiques et didactiques sans préjudice des dispositions légales en vigueur.

Ce travail est essentiel...

... pour le maintien de notre mémoire collective

Sans mémoire, une société, ou un être humain, ne peut réellement évoluer et se développer. C’est elle qui lui permet non seulement d’analyser le passé mais aussi de comprendre le présent et d'anticiper le futur avec discernement. Sans archives, tout un pan de la connaissance, de l'évolution politique, sociale ou économique de notre pays serait voué à l'amnésie. C'est grâce aux documents archivés que l'histoire du Luxembourg peut être écrite.

... pour une société plus transparente et plus démocratique

L’accès gratuit aux documents provenant des institutions publiques permet à chaque citoyen, soit directement, soit par l’intermédiaire de groupes d’intérêts ou des médias, de faire valoir son droit à l’information. Cette information permet de retracer les décisions des autorités publiques, d'en connaître les auteurs et leurs motifs. Par ce biais, les archives aident à l'émergence d'une société plus transparente. La liberté d’accès aux archives est en effet considérée comme un indicateur déterminant pour le caractère démocratique d’un Etat.

... pour le bon fonctionnement de nos organisations publiques

Les documents produits ou reçus par les administrations dans l’exercice de leur activité ont une valeur probante. Ils peuvent servir à faire valoir des droits, à prouver que des obligations ont bien été remplies ou à se justifier envers les responsables politiques et le citoyen. Le manque de telles informations, la possession de données erronées ou l’incapacité à les retrouver rapidement peuvent mener à des conclusions voire à des décisions inadaptées. La crédibilité de toute organisation publique repose donc sur la disponibilité d’informations fiables et authentiques.

Dernière mise à jour